A partir des années 1860 et durant toute la première moitié du XXème siècle, Carolles a accueilli de nombreux peintres qui vinrent y séjourner en villégiature. La liste est impressionnante : Emile Baudoux, Albert Bellenger, Pierre Berthelier, Karl Cartier, Emile Dardoize, Edmond Debon, Henri Delaspre, Albert Depré, René Durelle, Elliot, Albert Ewald, Godeau, Guillaumin, Adolphe Gumery, Frédéric Jousset, Kunfy, Lansyer, Paul Lecomte, Constantin Le Roux, Eugène Leroux, Lièvre, Linet, Alphonse Osbert, le père et le fils Parturier, Pétola, Planquette, Paul Provost, Mlle Reccappé, Ernest Simon, Jacques Simon, Maxime Simon, Vayson, Mme de Vismes, Wilder.
Entre 1880 et 1887, on vit même un petit groupe de peintres suèdois composé de Georg Arsénius, Julia Beck, Pierre Ekstrom, Allan Osterlind, Hilda Rigberg, Edouard Rosenberg, Mlle Hulda Schoenson, Robert Thegerstrom et Johann Tiren.

Bien évidemment peu de peintres et d'oeuvres ont été photographiés et édités sur cartes postales, néanmoins on doit à Jean Puel, photographe installé à Granville de 1903 à 1920, de magnifiques cartes représentant un peintre dans son atelier de Carolles. C'est principalement celles-ci, plus quelques reproductions, qui sont exposées dans ce thème.

Réf ca0219 - J. Puel, Phot

Le peintre Emile Baudoux dans son atelier installé dans une grange à la Mazurie.

Né à Paris en 1850, école Française du XIXème siècle, étudiant de Humbert et Cabanel, il appartenait à la Société des Artistes Français et a participé à de nombreux salons à Paris. Il est décédé en 1929.

Jacques Simon disait de lui "sa palette était claire et son coloris brillant".


Ce tableau d'Emile Baudoux, l'Effort, était exposé à l'Hôtel Bénit au bourg de Carolles.

Un autre tableau du peintre, en couleur mais pas en carte postale :

Le laboureur avec deux chevaux


Réf ca0599 - R. Serrand, photo

Réf ca0415 - J. Puel, Phot

Toujours des chevaux avec ce tableau, le retour du Mont Saint-Michel, peint en 1911.

Enfin pour terminer, une huile sur toile : Nature morte, les pommes

Le peintre Pierre Berthelier dans son atelier "Chemin ombragé" à Carolles. L'atelier avait été construit par un autre peintre "Carollais", Constantin Le Roux.

Fils d'un acteur célèbre, il est né à Paris en 1878 et est décédé à Carolles en 1941.

Lui-même acteur, il abandonna le théâtre pour la peinture. Il exposa au Salon des Indépendants en 1926 et une rétrospective lui a été consacrée en 1928.

Réf ca0416 - J. Puel, phot

Réf ca0417 - J. Rebel, Carolles

Un tableau du peintre, encore exposé de nos jours au musée d'Avranches :

Coquetières dans la Baie du Mont Saint-Michel.

Cette vue des cabines, du Chalet Bleu, de la plage et des mielles a été magnifiquement peinte par Pierre Berthelier sur cette huile sur toile intitulée les cabines.

Réf ca0418 - Geoffroy-Choinel, Granville

Réf ca0512 - J. Puel, Phot

Né en 1846 à Condé sur Noireau, Edmond DEBON entre en 1873 à l'École des Beaux-Arts de Paris où il fut élève de Carolus-Duran puis de Jean-Jacques Henner.

Il commença à être connu à partir de 1888 et devint Directeur Artistique de la Galerie de la Madeleine en 1890. Il s'est éteint à Carolles en 1922.

Il est photographié ici dans son atelier installé à la "Petite Normande" au village du Hamelet.

Peintre recherché et fêté par les critiques, il a laissé derrière lui une oeuvre riche et variée.

Carte postale reproduisant un tableau d'Edmond DEBON exposé au salon de 1904.

Ce tableau représente l'entrée de la Vallée du Lude en venant du bas du bourg. La vallée proprement dite se trouvant dans le creux formé par les collines au centre du tableau.

Un autre paysage du peintre : la Vallée des Peintres (huile sur toile).

Réf ca0046 - Collections ND Phot

Réf ca1238 - J. Puel, Phot

Louise Goichot, peintre peu connue, dans son atelier de Carolles dans les années 1905-1910.

L'artiste est ici en train de peindre un hortensia en fleur.

  Thème suivant
  Thème précédent
  Retour Accueil