Carte postée en 1904. Nous y voyons ce que l'éditeur de la carte appelle le chemin de la mer. En fait, il s'agit de la route empierrée menant à Granville en passant par Jullouville.

Au premier plan nous pouvons deviner le tracé du Crapeu qui passe sous la route, un petit chemin en zigzag permettant d'en rejoindre les berges.

Le Crapeu délimitant Carolles et Bouillon, au premier plan, nous sommes à Carolles-Plage et au second plan à Bouillon.

Réf ca0071 - La C.P.A.

Réf ca0072 - J Puel Phot

Cette carte, postée en 1907, est un peu plus récente que la précédente.
Au fond, quelques maisons supplémentaires et bâtiments annexes sont venus meubler le paysage.
Un peu plus en avant, venant de Jullouville, seul un petit chemin permet de rejoindre la plage de Carolles-Plage.
L'endroit est calme, la bergère peut y faire paître tranquillement ses chèvres et ses moutons.


Cette carte postale est plus récente et une petite maison a été construite au pied de la falaise.

Nous sommes ici au bas de la côte de la plage, au pied de la bute de la Névourie, et les éboulis que nous voyons en plein centre, au pied d'un chemin menant à la vallée des Peintres, sont en fait une carrière de graviers encore exploitée dans les années trente.

Réf ca0074 - Combier Imp., Macon

Sélectionnez (click gauche) la carte postale pour l'afficher en grand format

Réf ca0075 - Ed. Genevay, Carolles-Plage

D'un peu plus près, la petite maison se révèle être une crêperie où il possible de déguster des crêpes au beurre ou bien des glaces.

Il s'agit de la première maison d' Edenville en venant de Carolles.

Cette photo a été prise presque au même endroit que précédemment, mais en regardant cette fois dans la direction de Carolles bourg

Sur cette carte des années des années 1900, nous n'apercevons que deux villas, une près de la route et une autre sur la falaise.

Réf ca0076 - J Puel Phot

Sélectionnez (click gauche) la carte postale pour l'afficher en grand format

Réf ca0218 - Ed. Lucet, Carolles-Plage

Au premier plan nous voyons les deux branches de la côte de la plage, d'abord celle qui descend vers le Chalet Bleu puis, en contrebas, celle qui descend vers Edenville.

Au centre, près de la barrière en bois, une des deux entrées de la Vallée des Peintres.

Le Crapeu passe entre la maison et la route, mais nous ne le voyons pas.

Au fond, les falaises de la Névourie.

Carte datant d'avant 1902 et postée en 1904.

En grimpant sur les falaises de la Névourie la vue s'élargit, découvrant de nombreuses nouvelles villas.

En bas à gauche, un joli kiosque de jardin.

 

Sélectionnez (click gauche) la carte postale pour l'afficher en grand format

Réf ca0382 - Grappe & Garnot, Editeur, Paris

Sélectionnez (click gauche) la carte postale pour l'afficher en grand format

Réf ca0077 - J Puel Phot

Une autre vue à peu près similaire datant des années 1900-1910.

En haut à droite, la vue s'étend jusqu'au sommet de la Croix Paqueray.

Ci-contre, la villa "Sainte-Marie" que l'on apercevait, légèrement sur la droite, sur la carte postale précédente.

L'entrée principale de la villa se trouve sur la route principale qui va du bourg à la plage. Une autre petite entrée donne directement sur un chemin de crêtes surplombant la plage et menant au Pignon Butor.

La villa "Sainte-Marie" a été construite en 1885 par M. Blouet, maire de Percy et conseiller général de la Manche.

Réf ca0078 - Imp. Catala Frères, Paris

Réf ca0383 - Imp. Catala Frères, Paris

La villa "Le Vallon" qui se trouve juste après le croisement avec le chemin des Pêcheurs en remontant la côte de la plage.

Une architecture plutôt originale pour la Normandie, proche de celle des maisons californiennes ou grecques avec un toit plat et de grandes baies vitrées et une décoration de style Art Nouveau.

Le "chemin ombragé", qui porte très bien son nom, est presque parallèle à la côte de la plage. Ce chemin est très agréable pour descendre à pied à la plage ou pour remonter au bourg lorsqu'il fait chaud et que l'on est fatigué par les bains de mer.

Son tracé correspond à l'ancien chemin allant à la plage, la côte actuelle, à la pente plus difficile, ce qui est important pour les charrettes à cheval, n'ayant été ouverte qu'en 1845.

Réf ca0079 - J Rebel, Carolles

Réf ca0402 - Laurent-Nel, Rennes

Carte postale des années 1920-1930.

Le haut de la côte la plage.

La route est maintenant bien plus large.

  Visite suivante
  Visite précédente
  Retour Accueil